top of page

l'onction

des malades

A l'occasion d'une maladie grave, d'une opération médicale, ou à l'approche de la mort, le sacrement des malades vient nous réconforter et nous associer de manière particulière au Christ qui donne sa vie pour nous sur la croix.

Qui peut recevoir ce sacrement ?

On peut le recevoir en cas de danger de mort, de maladie grave ou de grandes souffrances, ainsi qu'à l'avancée  de la vieillesse puisqu'elle nous rapproche peu à peu de la mort.

Le sacrement ayant des effets dans le temps, il n'est pas nécessaire de le recevoir à nouveau pour la même maladie ; toutefois, en cas de nouvelle maladie grave ou d'aggravation conséquente de la maladie, on peut le recevoir à nouveau.

La grâce du réconfort et le lien avec le Christ

L’onction des malades donne une grâce spéciale à celui qui est atteint par la maladie ou la souffrance.

Cette grâce est un apaisement donné par le Christ pour vivre les souffrances liées à notre état.

Elle consiste également de notre côté en une offrande de ce qui est vécu, en lien avec le Christ qui donne sa vie pour le monde sur la croix. 

Pardon des péchés et viatique

L’onction des malades procure en outre le pardon des péchés à celui qui le reçoit.

Toutefois si la personne peut se confesser, il est bon qu'elle le fasse au début de la célébration. 

Le prêtre vous guidera pour cela.

A l'article de la mort, si la personne le peut, elle recevra en outre la communion (appelée viatique) après le sacrement des malades.

Comment faire ?

 

Pour vous-mêmes, ou pour l'un de vos proches, n'attendez pas : contactez sans tarder la paroisse ou le prêtre !

Merci ! Message envoyé.

Photo 3.jpg

Don Guillaume

bottom of page